1
2
3

La Grand Place de Lille souffre d’un déficit d’usage, elle n’est perçue que comme une place d’apparat et vécue comme un passage. La qualité des ses façades, son emplacement au cœur de la ville et en transition entre le Vieux-Lille et le métro en font pourtant un endroit stratégique qui pourrait être un véritable lieu vivant. La margelle de la fontaine centrale est un des rares dispositifs de la grand Place suscitant une appropriation de l’espace public. L’idée de la prendre en référence est de fait pertinente, mais plus en termes d’usage que d’esthétique. Nous proposons d’établir un scenario d’appropriation de la Grand Place qui fonctionne en extension des usages de cette margelle.