1
2
3

Sur cette grande parcelle desservie par le tramway, en périphérie du centre-ville d'Orléans, doit s'établir le projet regroupant un centre sportif et culturel et un poste de police.
Le projet a pour ambition de marquer l'entrée de ville, renouveler l'image du quartier et proposer un équipement rayonnant à l'échelle de l'agglomération. Avant tout, il s'agit de recomposer la ville, de manière cohérente : de recoller les morceaux du tissu urbain disparates. à l'ouest, un immeuble de bureau est prévu qui, en jouant avec la volumétrie de l'immeuble de l'Udaf, vient recomposer un ilot fermé.
La volumétrie de ces 2 ilots est travaillée de manière à offrir au centre, dans l'entre-deux, un espace libre le plus généreux possible. Les limites latérales sont végétalisées par des arbres dont les troncs et feuillages constituent des filtres végétaux. L'intimité des bureaux ou des logements vis-à-vis de l'espace public st ainsi préservée. Dans cet espace ainsi créé viennent prendre place le complexe sportif et culturel, le poste de police, ainsi qu'un vaste espace public. Les 2 espaces celui du bâtiment et celui de l'espace « vert » fonctionnent en synergie et s'enrichissent l'un l'autre. .